Tuesday, 13 October 2015

Gabon’s lion still on the prowl in the Plateaux Batéké National Park



Gabon’s lion still on the prowl in the Plateaux Batéké National Park

English
Almost nine months have passed since the spectacular discovery of a single male lion in Gabon’s Plateaux Batéké National Park (NP) in January this year. The discovery had been made by researcher Ivonne Kienast from the Pan African Programme of the Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology (MPI-EVA PanAf), who had set up video camera traps in parts of Plateaux Batéké NP to record chimpanzee behaviour and tool use. The discovery triggered substantial interest, within Gabon and internationally, as the video represented the first confirmed record of a lion in Gabon in almost 20 years; the iconic species has been considered locally extinct in Gabon as several surveys found no more confirmed proof of resident lions since one male was shot in Batéké in 1995.

Since the animal’s discovery this January, joint field teams from MPI-EVA, the Gabonese National Park Agency (ANPN), American felid conservation NGO Panthera, and The Aspinall Foundation (TAF) deployed additional camera traps across Plateaux Batéké NP to find out more about this male lion, and to answer the most pressing question: “Is the animal really alone, or part of a breeding population that could in time repopulate the park and surrounding areas?”
The teams were successful at filming the lion repeatedly in several of the roughly 40 camera traps now up and running in the park. It could be established that the male had taken up residency in the park, and the video footage (see below) shows that it is a healthy-looking male 4-5 years old; in perfect lion breeding age.

Sadly, the lion is still alone. No females were recorded in any of the camera traps. Male lions are known to occasionally disperse over distances of several hundred kilometres from their natal areas, and this male may have come from a distant population in a neighbouring country. For more background, read an interview with Panthera’s Lion Survey Coordinator Philipp Henschel in the Pacific Standard.

ANPN and partners are now carefully considering the introduction of females into the area, with the aim of re-establishing a breeding population of lions in Gabonese proportion of the Plateaux Batéké. Related news will be posted here as they transpire.


video


Le lion du Gabon est toujours à l'affût dans le Parc National des Plateaux Batéké

Francais
Près de neuf mois se sont écoulés depuis la découverte spectaculaire d'un seul lion mâle dans le Parc National (PN) des Plateaux Batéké en Janvier de cette année. La découverte a été faite par biologiste Ivonne Kienast du Programme Panafricain de l'Institut Max Planck pour l'Anthropologie Évolutionnaire (MPI-EVA PanAf), qui avait mis en place des pièges vidéos dans des parties du PN des Plateaux Batéké pour étudier le comportement de chimpanzés dudit parc. La découverte a déclenché un intérêt substantiel, au Gabon et à l'étranger, comme la vidéo représentait la première épreuve de l’existence d'un lion au Gabon en près de 20 ans; l’espèce emblématique a été considéré comme éteint au Gabon car plusieurs inventaires de faune ont trouvé aucune épreuve fiable de la présence de l’espèce depuis un mâle a été abattu au sud de la ville de Léconi en 1995.

Depuis la découverte de l'animal ce Janvier, les équipes conjointes de MPI-EVA, de l'Agence Nationale des Parc Nationaux (ANPN), de l’ONG américain Panthera, et de la Fondation Aspinall (TAF) ont déployés des pièges photographiques supplémentaires à travers le PN des Plateaux Batéké, pour obtenir plus des informations sur le lion mâle, et pour répondre à la question la plus pressante: «Est que cet animal est vraiment seul, ou est que ce mâle fait partie d'une population, qui pourrait un jour repeupler le parc et ses environs"

Les équipes ont réussi à filmer le mâle à plusieurs reprises et dans plusieurs de 40 pièges photographiques qui sont maintenant opérationnels dans le parc. On a pu établir que le mâle a pris résidence dans le parc, et les séquences vidéo (voir ci-dessus) montrent qu'il est en bonne santé et d’un âge de 4-5 ans; l'âge parfait pour la reproduction.

Malheureusement, le mâle est toujours seul. Aucune femelle n’a été enregistrée dans l'un des pièges photographiques. Les lions mâles sont connus pour se disperser parfois sur des distances de plusieurs centaines de kilomètres de leur région natale, et ce mâle provient probablement d'une population éloignée, localisée dans un pays voisin. Pour des informations supplémentaires lisez un échange avec Philipp Henschel de l’ONG Panthera sur ce sujet dans le Pacific Standard (en Anglais).

L’ANPN et ses partenaires examinent actuellement des possibilités pour une introduction de femelles dans le parc, dans le but de rétablir une population de lions dans la partie Gabonaise du Plateaux Batéké. Des nouvelles sur ce sujet seront affichées ici.


No comments:

Post a Comment

Page navigator

Blogger Tips and TricksLatest Tips For BloggersBlogger Tricks